Elite : Les Mantas ont une dernière chose à faire

A la fin de l’été, les Mantas entameront la préparation de leur retour en Nationale 1. Au terme d’une saison éprouvante mais courageuse, les Montpelliérains ont encore une dernière mission à remplir, battre les Conquérants de Caen.

Si dans le haut du tableau, la lutte à distance pour le titre entre Anglet et Amiens fera rage samedi soir, à Montpellier, Conquérants et Mantas auront eux aussi un enjeu à défendre. Pour Caen, il s’agira de s’imposer pour s’assurer une place européenne. Pour le MRHC, c’est l’honneur d’une équipe qu’il faudra jouer. Avec seize défaites de rang, les Mantas ont vécu une saison compliquée, mouvementée au plus haut point. Il est temps que tombe le rideau.
Mais avant cela, les Héraultais devront relever la tête et le gant pour contrecarrer les plans normands. « Nous savons qu’il s’agira d’un match compliqué et nous aurions préféré que Caen vienne sans avoir d’enjeu à jouer, avoue le président, Eric Roustit. Mais l’équipe de Montpellier a montré tout au long de la saison un courage et une détermination remarquables et que je salue au nom de tout le club. Sortir vaincu à chaque match et continuer de se battre, c’est la preuve d’une force qui n’est pas donnée à tous. J’ai donc toute confiance en nos garçons pour que cette dernière rencontre soit l’occasion de sourire à nouveau et d’être fier de s’être battu jusqu’au bout. »

Pour se donner encore plus de courage, les Mantas pourront garder une statistique en tête. Samedi, Caennais et Montpelliérains se rencontreront en toute fin de saison pour la troisième fois d’affilée. Trois années au cours desquelles les Mantas n’ont jamais été battus sur leur terrain pour les joueurs du président Renou. Match nul 6-6 il y a deux ans pour le match aller de la finale de N1, victoire des Mantas 5-2 l’année dernière pour gagner le droit, sur le fil, de rester en Elite. « Nous allons nous employer à inverser la tendance affirme Jérôme Salley, gardien caennais. Les années précédentes, Montpellier avait toujours un enjeu sportif à défendre, en finale il y a deux ans, nous aussi, l’an dernier notre maintien était acquis mais cette saison, nous en sommes course pour l’Europe et nous n’avons pas le droit à la défaite. Nous venons à Montpellier pour gagner ! »

L’importance de cette 18e et dernière journée est capitale. C’est la première fois depuis la saison 2006-2007 que le titre se joue au soir de l’ultime bataille. Amiens qui va jouer à Grenoble peut encore être champion, à la condition unique de dominer les Yéti’s. Des Grenoblois qui eux aussi entrevoient la possibilité de devenir européens. Villeneuve également mais à Anglet, face au leader, la tâche sera rude. Car l’équipe basque qui court après le titre depuis des années n’entend pas tomber dans sa salle de la Pinada.

Alors, c’est vrai, Montpellier est loin de ces considérations. Mais l’honneur n’est-il pas finalement le premier enjeu de sportifs amateurs ? Fussent-ils de très haut niveau. Car cette Ligue Elite a encore montré cette saison qu’elle était d’un niveau exceptionnellement élevé. Et dans ces conditions, les Mantas n’ont pas à rougir de leur sort. Mais en gagnant contre Caen samedi soir, ils montreraient une fois encore les vertus d’une grande équipe, dans un grand championnat.

Vous lisez actuellement un communiqué de presse envoyé par le club des Mantas de Montpellier.

Participez à la discussion